Les propriétaires du lac Azur pas trop chauds à l'idée!

Daniel Deslauriers daniel.deslauriers@tc.tc
Publié le 19 octobre 2015

André LeBlanc

©Photo gracieuseté

Les propriétaires du secteur du lac Azur ne sont pas très chauds avec l'idée du nouveau tracé proposé par la municipalité de Saint-Adolphe-d'Howard.

Le président de l'association des propriétaires, André LeBlanc, ne se dit pas rassuré à 100% avec les propos de l'experte en paysages, Élaine Genest, qui affirme qu'on pourrait camoufler les impacts visuels en utilisant des pylônes de 44 mètres de hauteur, et ce, même si le tracé proposé par Saint-Adolphe se rapproche des zones habitées de ce secteur.

Pas de rencontre formelle

"Pour nous, ce nouveau tracé n'est pas acceptable", explique M. LeBlanc. "Avec le tracé actuel d'Hydro-Québec, trois de nos propriétaires risquent de voir la nouvelle ligne électrique au loin, mais, avec la ligne proposée par la municipalité de Saint-Adolphe-d'Howard, le nombre de résidents touchés risque d'augmenter passablement."

Contrairement à ce qui a été avancé il y a quelques jours, l'Association des propriétaires du lac Azur n'a jamais rencontré formellement le comité aviseur de la municipalité de Saint-Adolphe-d'Howard. "Un seul de nos membres a été en contact avec l'un des représentants de la municipalité. La rencontre a duré cinq minutes à peine. Ce n'est pas révélateur."

L'Association des propriétaires du lac Azur est d'accord, cependant, pour rencontrer les représentants du comité aviseur et d'écouter la proposition soumise par l'experte en paysages de la municipalité, confirme André LeBlanc.