Hydro-Québec maintient le cap!

Daniel Deslauriers daniel.deslauriers@tc.tc
Publié le 10 juin 2015

Le tracé final traversera comme prévu la municipalité de Saint-Adolphe-d’Howard.

©Photo TC Media - Archives

La société Hydro-Québec maintient la ligne dure.

La ligne projetée à 120 kV traversera comme prévu le territoire de Saint-Adolphe-d’Howard. Une décision finale qui risque d’attiser la colère de bien des citoyens dans ce village. Saint-Adolphe-d’Howard se bat, depuis mars 2013, pour éviter le pire en proposant notamment que cette nouvelle ligne emprunte les emprises déjà existantes.

Impacts négatifs

La société d’État estime, au final, que le projet initial, qui a été rejeté d’emblée par la municipalité et le comité aviseur de Saint-Adolphe-d’Howard, est plus économique (plus de 17 M$ d’écart) et offre une plus grande marge et un meilleur développement de réseau à long terme que le scénario GB-Dérivation Saint-Donat proposé par les experts de Saint-Adolphe-d’Howard.

Hydro-Québec précise aussi que l’analyse environnementale, produite dans le cadre du scénario proposé par les experts de Saint-Adolphe-d’Howard, a des impacts humains majeurs (déplacement de près d’une douzaine de résidences), des impacts visuels aussi (deux traversées de la route 117) près du cœur villageois de Mont-Tremblant (secteur Saint-Jovite) et de Saint-Faustin-Lac-Carré, deux secteurs densément peuplés et très fréquentés par les visiteurs.

«On note aussi la présence de nombreux milieux humides et plans d’eau. Il s’agit d’une ancienne emprise localisée en fond de vallée», précise Sophie Lamoureux, porte-parole d’Hydro-Québec.

C’est à la demande de la municipalité de Saint-Adolphe-d’Howard, il faut le rappeler, que la société Hydro-Québec a accepté d’analyser le scénario de ligne à 120 kV du Grand Brûlé Dérivation Saint-Donat comme alternative au projet de ligne à 120 kV du Grand-Brûlé Dérivation Saint-Sauveur (GB-DSS).

Le scénario proposé incluait la construction d’une nouvelle ligne à 120 kV le long des lignes existantes, à la sortie du poste du Grand-Brûlé, jusqu’au point de dérivation Saint-Donat et de reconstruire une ligne à 120 kV dans l’emprise de la ligne existante 1356-1357 jusqu’au point de dérivation St-Sauveur, en passant par Sainte-Agathe. Ce scénario impliquait aussi l’agrandissement du poste Sainte-Agathe par l’ajout de barres 120 kV et de 6 disjoncteurs.

On estime, en bout de ligne, que le premier tracé retenu a une durée de vie beaucoup plus longue que celui proposé par les experts de la municipalité de Saint-Adolphe-d’Howard. Le tracé final sera dévoilé au cours du mois de juin.