L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
1 septembre 2015

Protestation contre les coupures en éducation

Des parents font une chaîne humaine à Val-David

RENTRÉE SCOLAIRE - Des parents, enfants et enseignants ont fait une chaîne humaine de solidarité devant la porte principale des écoles Ste-Marie et St-Jean-Baptiste, ce matin de rentrée scolaire, à Val-David.

Maxime Coursol , Rédacteur en chef

Des parents ont spontanément fait une chaîne humaine devant l'école Ste-Marie (notre photo) et St-Jean-Baptiste, à Val-David.
Des parents ont spontanément fait une chaîne humaine devant l'école Ste-Marie (notre photo) et St-Jean-Baptiste, à Val-David.
© TC Media - René-Pierre Beaudry
RENTRÉE SCOLAIRE - Des parents, enfants et enseignants ont fait une chaîne humaine de solidarité devant la porte principale des écoles Ste-Marie et St-Jean-Baptiste, ce matin de rentrée scolaire, à Val-David.

Cette manifestation pacifique s'inscrit dans le cadre du mouvement "Je protège mon école publique " qui balaie la province pour dénoncer de nouvelles compressions budgétaires dans le milieu de l'éducation dans le collimateur du gouvernement Couillard.

Élisabeth Gibeau est une maman de deux enfants, l'aîné entrant en 3e année et le plus jeune, en maternelle: « C'est important pour nous parents d'être là ce matin pour signifier au gouvernement que les coupes, pour nous, sont inacceptables dans l'école publique et dans le système d'éducation. On voit déjà les effets concrets (de ces compressions) puisque nous devrons dorénavant payer 16$ par journée pédagogique, soit le double des 8$ que nous payions dans le passé. Cette augmentation affecte directement le budget des parents. On redoute les nombreuses autres mesures à venir cette année qui, en plus de toucher nos budgets, vont faire que les services offerts à l'école – ceux des orthopédagogues et des éducateurs spécialisés - vont en pâtir. C'est très inquiétant pour les parents. L'école primaire est supposée être gratuite au Québec. Ce n'est plus le cas. On espère que le gouvernement va changer de cap. »

« Nous sommes contents que le mouvement "Protégeons notre école publique" se soit mobilisé autour de notre école. C'est comme un gros cadeau qu'on nous fait d'avoir le support de tous les parents », a noté Louise Nadeau, enseignante en 2e année à l'école Ste-Marie et déléguée syndicale.

Partager:

Maxime Coursol , Rédacteur en chef

  • Courriel