Les motoneiges à crampons à vis peuvent rouler sans problème

L'arrêté du MTQ sera clarifié

René-Pierre Beaudry rene-pierre.beaudry@tc.tc
Publié le 27 janvier 2016

Au Québec, ces crampons à vis, comme on les appelle communément, sont permis sur les chenilles de motoneige.

© Gracieuseté

Les crampons à vis installés sur les chenilles des motoneiges circulant sur les sentiers québécois ne feront plus l'objet d'un contrôle par les policiers de la SQ, comme ce fut le cas le week-end du 9 et 10 janvier dernier.

Une récente note de Véronick Lalancette, agente d'information au Ministère des Transports du Québec, nous apprend que le MTQ était « en contact avec la Sûreté du Québec afin de s'assurer que les motoneigistes ne soient pas pénalisés le temps que l'arrêté ministériel (sur les antidérapants, du 17 décembre 2015 NDLR) soit clarifié. »

Un communiqué transmis par ce ministère la semaine dernière précisait que (le MTQ) « n'a jamais eu l'intention d'interdire les antidérapants pour les motoneiges.

« En effet, l'intention de l'arrêté ministériel était de permettre aux quads l'utilisation d'antidérapants de type automobile. Toutefois, une généralisation des mesures à l'ensemble des VHR (véhicules hors route NDLR) a pu laisser croire que le Ministère avait la volonté de restreindre l'utilisation d'antidérapants pour les motoneiges, ce qui n'est pas le cas », d'ajouter le courriel de l'agente d'information.

Le libellé de l'arrêté en question sera précisé prochainement, promet le ministère.

 « On revient donc à la situation qui prévalait en décembre 2015, à l'exception que les VHR ont maintenant le droit d'être équipés de pneus cloutés », de terminer Mme Lalancette.