L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
9 mars 2016

Ce passionné et connaisseur prédit un printemps hâtif

Éric Chatigny: Monsieur Météo des Laurentides

Son surnom à la Polyvalente Curé-Mercure, à Mont-Tremblant où il enseigne l'anglais, est "Monsieur Météo". L'appellation lui convient parfaitement. La météorologie est la passion d'Éric Chatigny depuis sa plus tendre enfance. Portrait.

Maxime Coursol , Rédacteur en chef

Professeur d'anglais à la Polyvalente Curé-Mercure, à Mont-Tremblant, Éric Chatigny est aussi un météorologue averti dont les prévisions laurentiennes sont souvent d'une exceptionnelle précision.
Professeur d'anglais à la Polyvalente Curé-Mercure, à Mont-Tremblant, Éric Chatigny est aussi un météorologue averti dont les prévisions laurentiennes sont souvent d'une exceptionnelle précision.
© Photo TC Media - René-Pierre Beaudry
Son surnom à la Polyvalente Curé-Mercure, à Mont-Tremblant où il enseigne l'anglais, est "Monsieur Météo". L'appellation lui convient parfaitement. La météorologie est la passion d'Éric Chatigny depuis sa plus tendre enfance. Portrait.

« La Nature m'a toujours fasciné. J'avais cinq ans quand depuis la berge de l'Île d'Orléans où j'ai grandi, je surveillais l'arrivée des gros nuages au-dessus de la ville de Québec », commence l'ex-étudiant en météorologie à l'université McGill.

Éric a toujours voulu avoir une lecture pertinente et précise des signes avant-coureurs des sautes d'humeur de la Nature, communément appelées "alertes météo". Il veut le faire en s'appuyant à la fois sur ses connaissances scientifiques, sur une interprétation pertinente des données recueillies via les capteurs reliés à son ordinateur. Ces capteurs sont installés dans sa cour et ailleurs dans la région des Laurentides. Ils aliment sa station météo singulièrement sophistiquée et installée chez lui, à Sainte-Agathe-des-Monts.

Ce n'est pas tout.

Contrairement à celles de Météo Média et Environnement Canada qui sont le fruit de données strictement informatisées, les prévisions de M. Chatigny sont le résultat d'une réflexion scientifique enrichie de l'intuition et l'expérience du météorologue agathois. Un peu comme le fait le personnage de Bill Harding (joué par Bill Paxton) dans "Tornade", version française de Twister (1996), un de ses films-fétiches. « J'ai dû voir le film au moins 15 fois », avoue-t-il en souriant. « La météo est sans doute la plus inexacte des sciences. Le défi est de prévoir le plus justement possible les brusques variations de la température, orage, verglas, chute de neige abondante, importantes rafales de vent. Ma première préoccupation quand je publie sur mon site mes prévisions météorologies est de fournir aux gens qui les consultent un service utile et de qualité »

La météo est sans doute la plus inexacte des sciences.
Éric Chatigny

Dans le mille!

La justesse de ses prévisions n'est sûrement pas étrangère à la popularité de son site consulté par les commissions scolaires, les stations de ski ou, l'été, les colonies de vacances dans les Laurentides, le "Journal de Montréal" et, évidemment, "L'Information du Nord". On en a eu un bel exemple lors d'une tempête vers la mi-février, quand Météo Média avait prédit des chutes de 25 à 35 cm de neige. Environnement Canada a plutôt annoncé entre 5 et 10 cm. Pas "Météo Laurentides".

« J'ai comparé ces prévisions avec mon analyse des données recueillies et j'en ai conclu que ces prédictions étaient "dans le champ" parce que beaucoup trop générales », d'expliquer M. Chatigny. «  Pour moi, c'était impossible. »

En plus de chutes plus abondantes au nord de Saint-Faustin-Lac-Carré, Éric avait "vu" venir près de 10 cm de neige à Sainte-Agathe et une montée du mercure qui amènerait surtout des précipitations sous forme de pluie.

Sa connaissance de la topographie et des microclimats laurentiens l'a fait viser en plein dans le mille!

Le printemps s'en vient!

Éric Chatigny avait vu juste, l'automne dernier, dans ses prédictions d'un hiver capricieux, avec ses redoux, son Noël quasi-vert, puis ses chutes de neige abondantes de février-début mars.

Sur son site web, M. Météo y va d'une autre prévision:

« Quant au printemps qui s'amorce », peut-on y lire, « celui-ci devrait être doux et nous permettre de (nous) débarrasser rapidement de toute cette neige. Malheureusement, il faudra surveiller les risques accrus d'inondation. »  

Site web de Météo Laurentides: http://www.meteolaurentides.com/

Partager:

Maxime Coursol , Rédacteur en chef

  • Courriel

À ne pas manquer