Val-David et Val-Morin signent une entente historique

Traitement des eaux usées


Publié le 26 janvier 2017

De gauche à droite: le directeur général de Val-Morin Pierre Delage et le maire Guy Drouin, la mairesse Nicole Davidson et le directeur général de Val-David Bernard Généreux.

©Photo Gracieuseté

Les autorités de Val-David et de Val-Morin ont signé ce matin du jeudi 26 janvier une entente de principe prévoyant le raccordement du réseau des eaux usées de Val-Morin à la station d’épuration de Val-David.

Cette entente historique a été signée par les maires et les directeurs généraux des deux municipalités, respectivement Nicole Davidson et Bernard Généreux de Val-David, et Guy Drouin et Pierre Delage de Val-Morin.

L’accord vise à établir les modalités de raccordement de Val-Morin vers Val-David ainsi que les clauses de répartition des coûts en immobilisation ainsi que le partage des dépenses d’exploitation entre les deux municipalités.

« Cette entente permettra à Val-Morin de mettre fin à la précarité de nos installations sanitaires devenues une menace à notre environnement », de commenter le maire Guy Drouin.

« Nous franchissons aujourd’hui une étape décisive qui donne aux Affaires Municipales le signal lui permettant d’engager un agrandissement majeur de notre station d’épuration » d’ajouter la mairesse Nicole Davidson qui a rappelé que l’usine de traitement des eaux usées de sa municipalité était entrée en opération en 1981. Ce projet de partage du traitement des eaux usées de Val-Morin à la station de Val-David entre en phase de concrétisation en 2017. « « Ç’aura pris 36 ans… C’est long, au municipal », a-t-elle souri.  

« La signature de cette entente met la machine en marche », de souligner le dg Bernard Généreux. « Les détails du projet sont présentement sous étude à Québec. « La prochaine étape sera l’appel des soumissions. »

Le dg de Val-Morin, Pierre Delage mentionne quant à lui que « les premières discussions quant à une éventuelle entente entre les deux municipalités remontent à 2001-2002… Ce projet de raccordement et d’agrandissement devrait s’amorcer dès le printemps prochain et se poursuivre sur un horizon de 24 à 36 mois. »

Val-Morin et Val-David se complètent Nicole Davidson, mairesse de Val-David

Fusion ou collaboration?

Cette entente historique entre Val-David et Val-Morin serait-elle un premier pas vers une éventuelle fusion des deux municipalités limitrophes?

Le maire Drouin le premier répond au journaliste : « C’est drôle, mais je m’attendais à cette question. Nous avons conjointement un parc régional et une réserve naturelle, le souci d’une eau de qualité dans la rivière du Nord et au lac Raymond, et la célébration des fêtes de la Saint-Jean. Mais c’est tendance mondiale que d’avoir des corps indépendants qui font des ententes. En somme, si on garde nos personnalités propres, ça ne nous empêche pas de travailler ensemble à travers de multiples ententes. C’est plus tranquille à Val-Morin, mais comme c’est mentionné dans notre vision du développement 2016-2031, notre municipalité est dans une phase transitoire. On travaille à revitaliser son centre-ville pour en faire le carrefour de tout ce qui est culture et sport. »

« Val-Morin et Val-David se complètent », de terminer la mairesse de la Val-David, ville reconnue dans les Laurentides comme le château-fort de la culture et des arts, mentionnant que le fait que Val-Morin prenne davantage de vigueur ne mène pas à une rivalité entre les deux municipalités, mais à une collaboration plus enrichissante pour les deux parties.