L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
28 décembre 2017

Peur bleue à l’église de Val-des-Lacs

Par Alexandre Parent-Léveillé. Dans la nuit du 22 au 23 décembre, les pompiers de Val-des-Lacs ont répondu à un appel hors du commun, dont le but était littéralement de protéger des flammes leur église, maintenant devenu le centre culturel et communautaire de la municipalité.

Les pompiers ont dû intervenir dans la partie en réfection de l’édifice.
Les pompiers ont dû intervenir dans la partie en réfection de l’édifice.
© Photo gracieuseté

Au beau milieu de la nuit, vers 1h, un témoin a mentionné aux autorités avoir vu du feu et de la fumée s’échapper d’une section de l’édifice en rénovation. « Du côté extérieur de l’église, nous avons constaté que de l’équipement inflammable [bonbonnes de propane], qui servait aux rénovations, était la proie des flammes à notre arrivée. En moins de 10 minutes, environ 15 pompiers étaient sur les lieux, ce qui a joué un rôle clé dans le fil des événements », a commenté Jonathan Ruffo, directeur du Service d’incendie vallacquois.

« Le tout a été maîtrisé de manière efficace et je crois bien que, sans leur arrivée rapide, l’incendie aurait bien pu se propager à l’ensemble du bâtiment. Fort heureusement, les dommages ne s’en sont tenus qu’aux équipements en question », ajoute le directeur Ruffo.

Rappelons que le centre culturel et communautaire fait l’objet d’une réfection majeure depuis le mois de juin 2017. En avril 2016, le conseil précédent a adopté un règlement d’emprunt décrétant cette réfection au montant de 1 273 300$. La Municipalité s’est vu attribuer une subvention s’élevant à 905 320$ par le ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire. Cette subvention permet au conseil actuel de poursuivre la mise en forme de ce bâtiment patrimonial.

Cette rénovation du bâtiment est presque terminé et l’incident qui s’est produit a donné des sueurs froides aux élus et aux employés de la Municipalité. « Nous sommes très fiers de la rapidité et de l’efficacité avec lesquelles notre Service d’incendie est intervenu cette nuit-là. Sans eux, des mois, voire des années de travail à faire valoir cet édifice aurait été anéanties. Nous en sommes très reconnaissants », a déclaré Jean-Philippe Martin, maire de Val-des-Lacs.

Partager:

À ne pas manquer