L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
12 février 2018

Pôles régionaux d’innovation

La MRC des Laurentides veut sa part du gâteau

Le préfet de la MRC des Laurentides et maire de Sainte-Agathe-des-Monts, Denis Chalifoux, est bien déterminé à décrocher l’un des 18 pôles régionaux d’innovation qui seront créés au Québec.

Daniel Deslauriers , journaliste

Le préfet de la MRC des Laurentides et maire de Sainte-Agathe-des-Monts, Denis Chalifoux.
Le préfet de la MRC des Laurentides et maire de Sainte-Agathe-des-Monts, Denis Chalifoux.
© Photo Information du Nord - Archives

Le gouvernement du Québec vient d’annoncer, en effet, qu’il investira plus de 32 millions de dollars pour soutenir la création et la mise en œuvre de ces  pôles régionaux d’innovation et d’un réseau national dans le cadre du futur Plan d’action gouvernemental en entrepreneuriat 2017-2022.

C’est quoi?

Un appel de projets pour la création de pôles régionaux d’innovation est en cours. Les organisations socioéconomiques de la région des Laurentides ont jusqu’au 30 avril 2018 pour se concerter et soumettre leurs propositions.

Les pôles régionaux d’innovation constitueront des lieux de convergence favorisant l’entrepreneuriat, la créativité et l’innovation. Ils auront pour objectif de stimuler la collaboration et la concertation entre les différents acteurs socioéconomiques. Ils serviront également à orienter les entrepreneurs actuels, ou en devenir, vers des services d’accompagnement spécialisés ou encore à les aider à saisir des occasions d’affaires, de concert avec les partenaires régionaux existants. Le gouvernement du Québec consacrera un maximum de 400 000$ par année, par pôle régional, pour un investissement total de 28,8 millions de dollars sur quatre ans.

Réactions

« C’est certain que je ferai tout mon possible pour avoir ce pôle dans notre MRC », confirme Denis Chalifoux. « La compétition sera féroce, car il y aura un seul pôle par région et notre territoire est composé de sept MRC plus la ville de Mirabel. Nous déposerons un projet et je ferai les représentations nécessaires pour que nous puissions profiter de ce levier économique important pour toute la région des Laurentides et pour notre territoire aussi. Je crois que nous avons, avec la Manufacture, l’outil qui répond à tous les critères pour accueillir ce pôle », selon lui.

Le directeur général de la Corporation de développement économique de la MRC des Laurentides, Paul Calcé, se fait plus prudent sur cette question. « On vient de prendre connaissance du document en même temps que tout le monde. Ça semble très positif, mais il y a beaucoup de questions qui restent sans réponses. On va prendre le temps de bien analyser le programme et nous ferons connaître nos intentions plus tard », de commenter M. Calcé.

Partager:

Daniel Deslauriers , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer