L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
14 juin 2018

Chef à la retraite

Marcel Kretz recevra l’Ordre national du Québec

Le chef à la retraite Marcel Kretz de Val-David recevra, le 22 juin, l’Ordre national du Québec.

Daniel Deslauriers , journaliste

Un autre honneur bien mérité pour le chef à la retraite Marcel Kretz.
Un autre honneur bien mérité pour le chef à la retraite Marcel Kretz.
© Photo Information du Nord - Archives

La cérémonie aura lieu à la salle du Conseil législatif de l’hôtel du Parlement en présence du premier ministre Philippe Couillard. Il s’agit de la plus haute distinction décernée par l’État québécois. Trente-trois autres personnalités seront honorées lors de cette cérémonie. « Je suis très heureux, très fier que le Québec reconnaisse ma contribution à l’évolution de la cuisine », souligne M. Kretz.

Parcours professionnel

Marcel Kretz a été une véritable inspiration pour plusieurs génération de chefs. Il a été le premier chef canadien à devenir membre de l’Ordre du Canada. Son nom a été donné au trophée décerné au meilleur apprenti cuisinier de l’année par la Société des chefs, cuisiniers et pâtissiers du Québec (SCCPQ).

Originaire de Strasbourg, il a étudié à l’École hôtelière de Strasbourg pendant trois ans. En 1953, il débarque au Québec avec l’idée d’y rester quelque temps, puis de voyager ailleurs au Canada et aux États-Unis. Arrivé en 1961 à l’hôtel La Sapinière, Marcel Kretz devient un pionnier du développement des liens entre chefs et producteurs.

Il a enseigné de nombreuses années aussi à l’École hôtelière des Laurentides à Sainte-Adèle. Perfectionniste, Marcel Kretz a toujours apporté un grand soin à guider ses jeunes protégés vers la maîtrise de leur métier.

Après son départ de La Sapinière, il travaille pendant deux ans pour Delta Dailyfood comme chef exécutif en recherche et développement. Il accepte aussi des mandats de consultation, en plus d’être membre du jury pour divers concours culinaires. Il a pris sa retraite en 1998, mais a continué d’être actif. On a pu le voir notamment dans quelques émissions de télévision.

 

Partager:

Daniel Deslauriers , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer