L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
10 juillet 2018

Marre de boue dans le lac des Trois-Frères

Hydro-Québec nie toute responsabilité

La société Hydro-Québec est formelle: il n’y a aucune trace qui permettrait de confirmer que les travaux de déboisement soient à l’origine d’un apport important et inhabituel de sédiments dans les lacs Massie et Trois-Frères.

Daniel Deslauriers , journaliste

Cette photo a été prise, hier, par une équipe d’Hydro-Québec. Aux yeux d’Hydro-Québec, la situation est revenue à la normale.
Cette photo a été prise, hier, par une équipe d’Hydro-Québec. Aux yeux d’Hydro-Québec, la situation est revenue à la normale.
© Photo gracieuseté

« Nos experts sont d’avis que les plans d’eau qui aliment naturellement les lacs de la région se sont gonflés d’eau lors de l’orage qui a eu lieu jeudi soir (5 juillet), ce qui a entraîné une érosion naturelle pouvant avoir causé la situation à laquelle vous faites référence », souligne le porte-parole d’Hydro-Québec, Maxence Huard-Lefebvre.

« Dans l’emprise en amont du lac Massie, près du plan d’eau, le déboisement a été effectué à la main pour minimiser les impacts. Autrement dit, aucune machinerie lourde n’a été utilisée pour déboiser à proximité du ruisseau. Suite à une inspection rigoureuse sur le terrain, nous ne retrouvons aucune trace d’une « coulée de boue » qui expliquerait la situation décrite », poursuit M. Huard-Lefebvre.

Pas de lien de cause à effet

Le porte-parole de la société d’État répète que l’on ne peut pas établir de lien de cause à effet entre leurs travaux et la présence de sédiments observés par les résidents. « En effet, les chemins d’accès les plus proches sont situés de 110 à plus de 230 mètres du lac Massie et les travaux de déboisement ont été faits manuellement dans cette section de l’emprise, en amont, près du plan d’eau. »

En situation naturelle, lorsqu’il y a de fortes pluies comme ce fut le cas jeudi soir, la charge de sédiments des cours d’eau est toujours plus élevée qu’à l’habitude, selon Hydro-Québec. « Environnement Canada rapporte qu’une importante cellule orageuse a traversé les Laurentides et a déversé plus de 30 mm de pluie dans une très courte période de temps le 5 juillet. On pouvait d’ailleurs remarquer l’effet des précipitations en bordure des routes des Laurentides. »

Une équipe s’est donc rendue, lundi dernier, dans le secteur du lac des Trois Frères, du lac Massie et du ruisseau qui se trouve en amont. « Visiblement, la situation est rétablie », conclut M. Huard-Lefebvre.

 

Partager:

Daniel Deslauriers , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer