"C'est la fin d'une longue campagne et le début d'un rêve"

Daniel Deslauriers daniel.deslauriers@tc.tc Publié le 20 octobre 2015

Sur la photo, David Graham accompagné de sa famille et ses supporteurs.

©Photo TC Media - Daniel Deslauriers

Le libéral David Graham a gagné son pari en remportant la victoire dans le comté Laurentides-Labelle.

"Je ne suis pas surpris de la victoire de l'équipe Trudeau, mais de l'ampleur de cette vague libérale", a-t-il déclaré à son entrée. "Les gens avaient besoin d'un changement et ils se sont fait entendre", d'ajouter le jeune député.

"Pour la première fois depuis une génération, nous nous sommes donnés une voix. Nous ne vous décevrons pas. Je vais porter cette responsabilité avec fierté et honneur. Deux ans plus tard, 10 000 portes visitées et 100 000 kilomètres plus tard, je vous ai entendu. Nous avons besoin d'opportunités économiques ici. Nous avons besoin d'emplois. Nous avons besoin de renforcer nos infrastructures et nous avons besoin de nous attaquer à la pauvreté ici. Nous mènerons ces combats ensemble", de commenter M. Graham sous les applaudissements de ses supporteurs.

La force de l'écoute

Émus, ses parents, Jos Graham et Sheila Eskenazi, ont accueilli cette victoire avec beaucoup d'humilité. "Je pense que sa plus grosse force, c'est l'écoute et il saura mettre cette qualité à profit", explique Jos Graham. "Je suis tellement fière de lui", d'ajouter sa mère. "Je sais, du fond de mon cœur, qu'il fera tout pour ne pas décevoir la confiance que les électeurs ont mis en lui."

Le nouveau député du comté Laurentides-Labelle conclut: "C'est la fin d'une longue campagne et le début d'un rêve. Je vais me battre tous les jours, à Ottawa, pour faire connaître les villes et villages de mon comté."

En manchette

"C'est la fin d'une longue campagne et le début d'un rêve"

Daniel Deslauriers daniel.deslauriers@tc.tc Publié le 20 octobre 2015

Sur la photo, David Graham accompagné de sa famille et ses supporteurs.

©Photo TC Media - Daniel Deslauriers


Le libéral David Graham a gagné son pari en remportant la victoire dans le comté Laurentides-Labelle.

"Je ne suis pas surpris de la victoire de l'équipe Trudeau, mais de l'ampleur de cette vague libérale", a-t-il déclaré à son entrée. "Les gens avaient besoin d'un changement et ils se sont fait entendre", d'ajouter le jeune député.

"Pour la première fois depuis une génération, nous nous sommes donnés une voix. Nous ne vous décevrons pas. Je vais porter cette responsabilité avec fierté et honneur. Deux ans plus tard, 10 000 portes visitées et 100 000 kilomètres plus tard, je vous ai entendu. Nous avons besoin d'opportunités économiques ici. Nous avons besoin d'emplois. Nous avons besoin de renforcer nos infrastructures et nous avons besoin de nous attaquer à la pauvreté ici. Nous mènerons ces combats ensemble", de commenter M. Graham sous les applaudissements de ses supporteurs.

La force de l'écoute

Émus, ses parents, Jos Graham et Sheila Eskenazi, ont accueilli cette victoire avec beaucoup d'humilité. "Je pense que sa plus grosse force, c'est l'écoute et il saura mettre cette qualité à profit", explique Jos Graham. "Je suis tellement fière de lui", d'ajouter sa mère. "Je sais, du fond de mon cœur, qu'il fera tout pour ne pas décevoir la confiance que les électeurs ont mis en lui."

Le nouveau député du comté Laurentides-Labelle conclut: "C'est la fin d'une longue campagne et le début d'un rêve. Je vais me battre tous les jours, à Ottawa, pour faire connaître les villes et villages de mon comté."