Vidéo compromettante pour un conservateur

Publié le 8 septembre 2015

Jerry Bance en train d'uriner dans une tasse.

©Capture d'écran - YouTube

EN BREF. Une vidéo compromettante a forcé le candidat du Parti conservateur dans la circonscription ontarienne de Scarborough-Rouge Park de se retirer de la course.

Une caméra de l'émission Marketplace (CBC) a filmé en 2012 Jerry Bance en train d'uriner dans une tasse, de jeter son contenu dans le lavabo et de la rincer avant de la remettre dans l'évier, alors qu'il effectuait des réparations dans une résidence de Toronto.

Par ailleurs, un autre candidat conservateur a dû se retirer hier, cette fois dans la circonscription de Toronto-Danforth. Tim Dutaud a été filmé en train de faire des blagues au téléphone, dont une durant laquelle il imite un déficient intellectuel. Les images ont été diffusées sur YouTube.

Migrants: Trudeau prêt à rencontrer les autres chefs

Le chef libéral Justin souhaite la tenue d'une rencontre entre les quatre chefs des principaux partis fédéraux, soit le sien, le Parti conservateur, le Nouveau Parti démocratique et le Parti vert, pour discuter de la crise des réfugiés syriens.

«C'est qu'on ne peut pas attendre jusqu'au 19 octobre pour qu'un nouveau gouvernement commence à agir», a insisté M. Trudeau hier matin. Il a indiqué souhaiter une rencontre de travail rapidement sans partisanerie.

Le chef néo-démocrate s'est dit d'accord pour participer à une éventuelle rencontre, mais a souligné que rien ne peut se faire sans le premier ministre sortant Stephen Harper.

«Il y a juste lui qui peut agir. (…). Mais malheureusement, les signaux qu’on reçoit de M. Harper ne sont pas très rassurants (…) », a dit Thomas Mulcair.

Migrants: Harper veut assurer la sécurité des Canadiens

Le chef conservateur Stephen Harper a de nouveau refusé hier d’accélérer le processus d’accueil de réfugiés syriens, malgré les demandes répétées de ses adversaires politiques et de certaines provinces.

En avant-midi, Québec avait annoncé vouloir accueillir trois fois plus de réfugiés syriens que prévu sur son territoire d'ici la fin de l'année.

M. Harper estime qu'il faut d'abord s’assurer que les réfugiés ne représentent pas un risque pour la sécurité canadienne.

TC Media