David Graham à l'origine du caucus rural national

Daniel Deslauriers daniel.deslauriers@tc.tc Publié le 28 janvier 2016

Sur la photo, le député de Laurentides-Labelle, David Graham, pose en compagnie du président du caucus rural national, Mike Bossio.

©Photo gracieuseté

C'est sous l'initiative de David Graham, député de Laurentides-Labelle, et Mike Bossio, député de Hastings-Lennox and Addington (Ontario), qu'une bonne quarantaine de députés libéraux de partout au Canada ont officiellement formé le nouveau caucus rural national.

Ce regroupement se promet de renforcer la place des régions à la table des décisions et de donner aux intérêts du Canada rural une voix commune à Ottawa. "C'est un signal très fort que le gouvernement sera à l'écoute des besoins des régions tout au long de son mandat. Ça nous donne aussi un forum fort pour porter les enjeux ruraux à l'attention du gouvernement", de commenter David Graham.

Enjeux

Les députés présents ont discuté de plusieurs enjeux d'importance pour les régions, notamment l'assurance-emploi pour les travailleurs saisonniers, les enjeux agricoles et du bois d'œuvre, l'accès à Internet haute vitesse et aux services de téléphonie cellulaire, la réalité économique et culturelle des petits villages et la manière d'influer sur les priorités budgétaires du gouvernement. Au terme de cette première rencontre, David Graham s'est vu confier la trésorerie du caucus.

Prenant de l'avance sur des dossiers significatifs pour la région, le député a soumis, par ailleurs, une question écrite au gouvernement au sujet de la gestion des lacs, un sujet maintes fois soulevé par les élus municipaux dans le cadre de la tournée du député. Cette question vise à déterminer le processus qui permettrait d'influencer les politiques entourant les plans d'eau, tout en permettant d'ouvrir la conversation sur cet important dossier.

En manchette

Le vitrail du petit Aylan s'en va à Ottawa

Un vitrail conçu et exécuté par un artiste verrier de Sainte-Agathe-des-Monts sera finalement reçu le lundi 30 mai par les responsables des acquisitions et de la conservation à la Bibliothèque du Parlement d'Ottawa.

Des DesMonts en feu foncent à pleins gaz vers la grande finale

Les DesMonts de la Polyvalente des Monts ont disputé un quasi sans-faute, profitant des nombreux revirements des Drakkars de la Polyvalente Sainte-Thérèse pour l'emporter par 51-0 en demi-finale, devant une centaine de spectateurs, ce mercredi 25 mai, sur le gazon naturel du Centre sportif Damien-Hétu.

David Graham à l'origine du caucus rural national

Daniel Deslauriers daniel.deslauriers@tc.tc Publié le 28 janvier 2016

Sur la photo, le député de Laurentides-Labelle, David Graham, pose en compagnie du président du caucus rural national, Mike Bossio.

©Photo gracieuseté


C'est sous l'initiative de David Graham, député de Laurentides-Labelle, et Mike Bossio, député de Hastings-Lennox and Addington (Ontario), qu'une bonne quarantaine de députés libéraux de partout au Canada ont officiellement formé le nouveau caucus rural national.

Ce regroupement se promet de renforcer la place des régions à la table des décisions et de donner aux intérêts du Canada rural une voix commune à Ottawa. "C'est un signal très fort que le gouvernement sera à l'écoute des besoins des régions tout au long de son mandat. Ça nous donne aussi un forum fort pour porter les enjeux ruraux à l'attention du gouvernement", de commenter David Graham.

Enjeux

Les députés présents ont discuté de plusieurs enjeux d'importance pour les régions, notamment l'assurance-emploi pour les travailleurs saisonniers, les enjeux agricoles et du bois d'œuvre, l'accès à Internet haute vitesse et aux services de téléphonie cellulaire, la réalité économique et culturelle des petits villages et la manière d'influer sur les priorités budgétaires du gouvernement. Au terme de cette première rencontre, David Graham s'est vu confier la trésorerie du caucus.

Prenant de l'avance sur des dossiers significatifs pour la région, le député a soumis, par ailleurs, une question écrite au gouvernement au sujet de la gestion des lacs, un sujet maintes fois soulevé par les élus municipaux dans le cadre de la tournée du député. Cette question vise à déterminer le processus qui permettrait d'influencer les politiques entourant les plans d'eau, tout en permettant d'ouvrir la conversation sur cet important dossier.