Les riverains du lac à la Truite devant le Tribunal administratif

Ils contestent leur évaluation


Publié le 15 février 2017

Le cas des riverains du lac à la Truite est maintenant entre les mains du Tribunal administratif du Québec.

©Photo TC Media - Archives

Le bras de fer entre les riverains du lac à la Truite et la MRC des Laurentides se poursuivra devant le Tribunal administratif du Québec.

Une cinquantaine de propriétaires avaient déposé, l'an dernier, une demande de révision devant le Service de l'évaluation de la MRC à cause du myriophylle à épis qui sévit sur ce plan d'eau depuis quelques années. Ils estiment que leur propriété a perdu de la valeur à cause de la présence de cette plante aquatique envahissante. La MRC a refusé, cependant, d'obtempérer à leur requête.

Conséquences graves

Le maire de Sainte-Agathe-des-Monts et préfet de la MRC des Laurentides, Denis Chalifoux, estime qu'un tel jugement, si les riverains obtiennent raison devant le Tribunal administratif, aurait des conséquences graves sur le portefeuille foncier des municipalités parce que le problème touche plusieurs villes et village un peu partout au Québec. Il n'y a aucune jurisprudence, il faut le préciser, dans la littérature juridique concernant des cas semblables.

"Il n'y a aucun procédé approuvé à ce jour par le ministère de l'Environnement. On a étudié toutes les possibilités pour enrayer ce problème, mais il n'y a rien de concluant. C'est une plante qui va faire son temps et qui va disparaître comme elle est venue", ajoute enfin M. Chalifoux.