Quatre conseillers déposent une plainte contre le maire Hague

Ivry-sur-le-Lac


Publié le 18 avril 2017

Kenneth G. Hague

©Photo TC Media - Archives

Une plainte sera logée à la Commission municipale du Québec contre le maire Kenneth G. Hague d'Ivry-sur-le-Lac.

Les membres du conseil municipal ont voté majoritairement (4 contre 1) pour cette résolution lors d'une assemblée spéciale tenue hier soir. Dans un même souffle, le conseil a entériné une autre résolution afin de mandater la firme d'avocats Dufresne Hébert Comeau pour les représenter auprès de la Commission municipale.

Assez, c'est assez

On lui reproche notamment d'utiliser son droit de veto à toutes les sauces. "Il a posé aussi certains gestes qu'il n'avait pas le droit de faire", explique le maire suppléant, Jean-Pierre Charette, qui a refusé d'en dire davantage.

"Il n'a pas compris que c'est le conseil qui prend les décisions. Et pourtant, on l'a averti à plusieurs reprises. Les conseillers en ont assez", poursuit M. Charette.

Le maire suppléant insiste sur le fait qu'il n'a aucune ambition de devenir maire, pas plus que les autres conseillers autour de la table. "Ce n'est pas un putsch contre le maire", insiste M. Charette.

Droit de veto

Le maire Hague rétorque qu'il n'a utilisé son droit de veto que 6 fois en 9 ans, dont deux fois pour s'objecter contre cette tentative de réduire son salaire de maire.

Quant aux gestes qu'il n'aurait pas dû poser, le maire Hague précise qu'il a rencontré récemment le directeur général, Jean Raymond Dufresne, à l'hôtel de ville pour parler de son retour au travail après ce long congé de maladie. "Le conseil estime que je n'avais aucune autorité pour le faire. Mais, moi je sais que je n'ai pas fait d'accroc à l'éthique et je suis confiant que la Commission municipale va rejeter cette plainte", conclut M. Hague.