Sections

Destination 2030: un projet longuement réfléchi

Le maire Denis Chalifoux réplique


Publié le 8 septembre 2017

Denis Chalifoux

©Photo Information du Nord - Archives

Le maire de Sainte-Agathe-des-Monts, Denis Chalifoux, écarte du revers de la main toutes les critiques formulées par le chef du Parti du Renouveau Agathois, Jean-François Blondin, concernant le projet Destination 2030.

"Destination 2030 est un projet de longue haleine mûrement réfléchi depuis 3 ans. C'est le fruit de nombreuses rencontres formelles et informelles. C'est un projet bien ficelé avec des objectifs précis", dit-il. Quant au moment choisi pour lancer le projet, M. Chalifoux estime qu'il fallait bien le lancer à un moment donné.

Aucun projet en tête

"M. Blondin est désarmé devant l'importance de ce projet parce qu'il n'en a pas, lui, de projet en tête. L'Équipe Chalifoux a un projet de société, mais pas le Parti du Renouveau Agathois", estime le maire de Sainte-Agathe-des-Monts.

En ce qui a trait aux soi-disant 188 000$ investis dans la réalisation du projet Destination 2030, M. Chalifoux corrige le tir. "Ce n'est pas 188 000$, mais 150 000$ qui ont été investis là-dedans, le tout réparti sur deux ans. Il n'y a pas de cachette là-dedans. Quand ça va bien, on n'a pas besoin de changer les choses, mais quand les choses stagnent, il faut faire quelque chose et nous l'avons fait. M. Blondin n'a même pas daigné prendre le micro, le 5 septembre dernier, pour poser ses questions. On aurait pu éclaircir certains points ensemble. Je n'ai jamais dit non plus que les jeunes étaient paresseux. M. Blondin devra faire attention à ses paroles durant la campagne."

M. Chalifoux n'accepte pas non plus les critiques sur sa gestion des fonds publics. "M. Blondin en connaît rien au fonctionnement d'une ville. Je l'invite d'ailleurs à participer à un débat où on pourra débattre du projet Destination 2030, des finances publiques, de l'environnement et de tous dossiers dont il voudra débattre. Accuser, c'est facile. Quant à nous, nous avons bien l'intention de mener une campagne constructive axée sur les vrais défis pour les quatre prochaines années."