L'amour ne se cherche pas... il se vit !


Publié le 14 février 2017

En cette journée spéciale de l'amour, on vous souhaite à tous et à toutes une joyeuse Saint-Valentin.

©Photo TC Media - Archives

En ces temps un peu troublants, beaucoup troublés, je me suis donné comme mandat de trouver l'amour. La Saint-Valentin étant un beau prétexte, je m'y suis donné à coeur joie.

J'ai regardé, observé, écouté et entendu. J'ai parlé à des gens de leur amour ou de leur passion, comme l'on parle à des amis de leur plus beau projet de vie. Chacun m'a livré sa parcelle d'éternité. Je suis une romantique. J'aime les belles histoires et les étincelles dans les yeux. J'aime ce que vous aimez, je fais partie des irréductibles. C'est ma nature.

L'amour est difficile à définir, je ne vous apprends rien. Il relève aussi de certaines affinités, de certains besoins à combler ou, pourquoi pas, d'un paquet de petits détails qui en font une œuvre grandiose. L'amour n'a pas de frontière, ni de religion. Encore moins de couleur de peau ou de genre.  Chercher l'amour revient donc à vouloir faire une synthèse de l'être humain dans son ensemble. Mon idée que c'est une aventure impossible!

L'amour se vit…

J'ai donc jasé d'amour avec Éric, qui m'a répondu en termes politiques. J'ai abordé André qui, tout en reconnaissant la force de son couple, a préféré garder l'anonymat de son histoire. Robert, lui, a eu peur que son témoignage ne fasse la manchette. J'ai parlé à Diane, Johanne, Carole. Toutes m'ont aidée à chercher. Comme si ce qu'elles vivaient restait anodin.  J'ai aussi pris un café avec André pour que sa belle histoire avec Louisette soit connue. Le café était délicieux mais je suis restée bredouille.

C'est au retour de cette croisade que j'ai arrêté ma quête. Chercher l'amour ne se fait pas. L'amour se vit. Il se cache dans un sourire, un clin d'oeil. Il ressort d'une passion ou se tait dans l'amitié. L'amour c'est une personne que tu croises. Sans but. C'est aussi celle que tu aides ou celle qui t'aidera. L'amour se promène et attend. Il n'a pas de cœur, surtout si c'est le grand amour. Il veut voler le vôtre. Il le fera battre. Il fera de vous un âtre où il brillera de tous ses feux.

Méfiez-vous du grand amour, clamait Michel Rivard dans une de ses chansons. Il n'avait pas tort. Et comme il n'y a pas de "petit amour'', célébrons la Saint-Valentin comme une ode à ce qui sauvera le monde.  Tout le monde. Célébrons les cœurs en choeur.

Joyeuse Saint-Valentin!