L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
26 septembre 2015

Le légendaire chanteur-poète avait inauguré Le Patriote en 1967

Suspendus aux lèvres de Gilles Vigneault

Le Patriote de Ste-Agathe a reçu, vendredi soir, celui-là même qui avait inauguré le mythique théâtre le 17 juin 1967. Devant une salle comble, Gilles Vigneault, ce monument de la chanson québécoise, a proposé une soirée de type conférence-spectacle aux spectateurs qui étaient littéralement pendus aux lèvres du grand poète.
Le légendaire Gilles Vigneault a séduit tout le monde lors de sa visite au Patriote de Sainte-Agathe le vendredi 25 septembre.
Le légendaire Gilles Vigneault a séduit tout le monde lors de sa visite au Patriote de Sainte-Agathe le vendredi 25 septembre.
© Photo Gracieuseté - André Chevrier
Le Patriote de Ste-Agathe a reçu, vendredi soir, celui-là même qui avait inauguré le mythique théâtre le 17 juin 1967. Devant une salle comble, Gilles Vigneault, ce monument de la chanson québécoise, a proposé une soirée de type conférence-spectacle aux spectateurs qui étaient littéralement pendus aux lèvres du grand poète.

« Ce soir, c’était plus qu’une rencontre entre un artiste et son public. C’était un moment privilégié entre un poète, un auteur-compositeur, un homme exceptionnel et des spectateurs qui avaient soif de ses paroles, qui faisait montre d’une écoute exceptionnelle et ce, dans cette ambiance unique du Patriote où l’on peut ressentir l’âme du lieu enrichi d’année en année par tous ces grands artistes qui ont foulé ses planches », décrit Alexandre Gélinas, directeur général du Patriote.

C’est donc un Gilles Vigneault plus en forme que jamais, généreux et ému d’être de retour sur cette scène que nous avons retrouvé au Patriote. "Nous avons eu droit à un riche échange avec le public, qui était invité à lui poser des questions. Le grand poète a également partagé quelques-unes de ses réflexions sur l’amitié, l’enfance, la vie, le pays et l’engagement citoyen et nous a évidemment offert certaines de ses plus grandes chansons. Bref, une soirée que l’on n’oubliera pas de sitôt", mentionne Alexandre Gélinas.

 

Partager: