L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
25 janvier 2018

Lancement littéraire

Colette Major-McGraw nous présente son Hector!

Par Danielle Cloutier. Le 20 janvier dernier en l’église de Val-David se tenait un rendez-vous fort attendu : Colette Major conviait son lectorat des Laurentides au lancement de sa nouvelle série Le Clan Moreau. Pour l’occasion, c’est Hector qui s’est installé sous les projecteurs.

De gauche à droite: Marie-Claude Saint-Jean, Martine Chalifoux, Colette Major-McGraw, Guy Ouellette.
De gauche à droite: Marie-Claude Saint-Jean, Martine Chalifoux, Colette Major-McGraw, Guy Ouellette.
© Photo gracieuseté - Mario Fournelle

Forte d’un premier projet d’écriture qui s’est avéré être un succès incroyable, la trilogie Sur les berges du Lac-Brûlé, Colette Major a su récidiver avec, cette fois, un cadre totalement différent quoiqu’encore accroché au décor de nos si inspirantes Laurentides. En effet, l’histoire se déroule à Val-David où toute la famille Moreau nous en fera voir de toutes les couleurs.

Pour ce lancement, donc, l’équipe de Mme Major-McGraw avait concocté un café-rencontre durant lequel plus d’une centaine de personnes ont pu échanger entre elles ainsi qu’avec la prolifique auteure. Il y avait foule au village et la magnifique petite église transformée en salle communautaire a su accueillir des gens venus de partout en province autant que du patelin de Colette.

Un lancement? À dire vrai, une fête… un lieu de rendez-vous on ne peut plus justifié si l’on tient compte que, dans la saga des Moreau de Val-David, ce n’est nul autre que le grand-père Moreau qui a su prêter main-forte lors de la construction de la mignonne chapelle qui deviendra, un jour, église au cœur du village.

Histoire de cœur, certes, puisque Colette peut maintenant se vanter d’exporter nos belles montagnes jusqu’en Europe où les catalogues littéraires citent ses précédents titres en rubrique. Vous vous doutez bien que les gens qui se sont déplacés vers Val-David étaient tous honorés de rencontrer l’Agathoise et surtout heureux et impatients de faire connaissance avec ce cher Hector pour le ramener illico à la maison!

Relais pour la vie… pour toute la vie!

Dans l’assistance, la belle et souriante Martine Chalifoux, trop jeune combattante et survivante du cancer. Martine était une invitée très spéciale à ce lancement. En effet, elle fera partie des porteurs et porteuses de lanternes d’espoir lors du prochain Relais pour la vie. C’est en voulant s’associer à cette noble cause que Colette Major-McGraw a décidé d’y verser une contribution financière pour chaque livre vendu lors du lancement. Sylvianne Lanthier (Solution comptable des Laurentides) a, de son côté, promis une somme équivalente. S’ajoute Mario Fournelle, dont l’apport photographique a été fort apprécié.

« La seule manière de rester en vie, c’est de vieillir… » Relevée par Paul Ouimet, présent au lancement, cette phrase (tirée de l’œuvre lancée ce jour-là) devient symbolique et fort percutante lorsqu’on saisit les enjeux de ce lancement. Et puis, parce qu’elle est pleine de vie et tellement dynamique, Colette Major-McGraw tiendra une séance de signature le 24 février chez Coopsco de Sainte-Agathe-des-Monts suivie d’une présence au Salon du livre de l’Outaouais en mars prochain. Et, comme l’a si bien dit notre auteure chouchou : « L’ultime chapitre n’est pas nécessairement le dernier livre. » On attend donc vivement le tome II, Raoul, prévu pour mai 2018! Ce n’est qu’un au revoir, dame Colette!

Partager:

À ne pas manquer