L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
29 juin 2018

« C’est Quoi le Fond De la Question? »

Une œuvre philosophique pour Soufia Bensaïd et Mathieu Patoine

Inaugurée le 23 juin au parc Léonidas-Dufresne de Val-David, « C’est Quoi le Fond De la Question? » est une installation en bois, en forme de chaise longue, sur lesquelles sont gravées 99 questions sur la vie posées par des enfants français et québécois.

Soufîa Bensaïd et Mathieu Patoine ont réalisé cette œuvre inédite.
Soufîa Bensaïd et Mathieu Patoine ont réalisé cette œuvre inédite.
© Photo gracieuseté

Créée par Soufîa Bensaïd et Mathieu Patoine, cette sculpture prêtée à la communauté est une halte poétique, un espace qui invite à se déposer et à se détendre pour se reconnecter avec soi et avec ce qui est important dans la vie.

Processus de recherche

Cette œuvre vient achever un processus de recherche et de création en résidence d’artistes amorcé en 2014 par l’artiste interdisciplinaire et initiatrice du projet, Soufïa Bensaïd. Inspirée d’un journal intime qu’elle a écrit entre l’âge de 10 et 19 ans et qu’elle a relu adulte, elle réalise alors que les adolescents et les enfants se posent des questions justes et lucides sur la vie, les gens, le monde, la réalité.

Soufia Bensaïd a donc recueilli des questions existentielles auprès de 500 adolescents lors d’une résidence de création en France. Puis, en 2017, elle a offert une expérience similaire à des élèves dans des classes d’arts et de philosophie du Cégep Lionel-Groulx.

« Le contenu de cette installation est important sur le plan social, philosophique et existentiel. Les interrogations sur la vie que nous avions petits sont-elles les mêmes qu’aujourd’hui? Est-ce que ces questions résonnent en soi comme elles résonnent chez l’autre? Avons-nous pris le temps de les nommer, de les rencontrer? C’est quoi le fond de la question? Où se situe la vérité? L’art sert aussi à poser ces questions », souligne Mme Bensaïd.

« Matérialiser la démarche de Soufïa, en créant une œuvre sculpturale en bois, a été pour moi une expérience très stimulante », précise l’artiste et sculpteur Mathieu Patoine. « Cette collaboration témoigne de la richesse d’un maillage entre les diverses disciplines artistiques. »

L’œuvre in situ a été conçue pour résister aux intempéries des 4 saisons et pour être déplacée et hébergée sur différents territoires. L’intention des artistes est de faciliter et de permettre au plus grand nombre de personnes possible de vivre, en solo ou en duo, l’expérience d’appréciation d’une œuvre d’art dans son quotidien.

La sculpture est présentement installée aux abords du parc linéaire, au centre du village de Val-David. Elle sera installée ensuite devant la bibliothèque de la ville de Sainte-Thérèse du 10 septembre au 1er octobre.

 

Partager:

À ne pas manquer