Sections

La victime a pris panique

Précisions sur la noyade à Huberdeau


Publié le 11 juillet 2017

On connaît mieux les circonstances du décès par noyade de Syed Amir Hamza, à Huberdeau.

©Photo TC Media - Margot Guindon

« L'Information du Nord » a reçu d’un proche de Syed Amir Hamza de nouvelles précisions sur les circonstances de son décès par noyade dans les eaux de la rivière Rouge, le 19 juin dernier à Huberdeau

Rappelons que la dépouille de la victime a finalement été localisée à proximité du camping Brosseau vers 20h30, le jeudi 6 juillet, toujours à Huberdeau.

Selon notre source qui a requis l’anonymat et dont l’essentiel du témoignage a été validé par la Sûreté du Québec, le Montréalais de 29 ans se baignait ce jour-là (lundi 19 juin) en compagnie d’un ami. Lors de sa funeste baignade, l’homme aurait porté des vêtements parce que, selon l’ami qui l’accompagnait, il avait trouvé l’eau de la rivière Rouge particulièrement froide la veille.

À un moment donné, M. Hamza a perdu les lunettes qu’il portait. « Il a alors pris panique parce qu’il ne voit rien sans ses lunettes », a précisé l’accompagnateur dans sa version des faits aux enquêteurs. « Il a fini par être emporté par un remous (terme apparemment choisi par le policier enquêteur chargé de l’affaire) et malgré les tentatives répétées de sauvetage de l’ami de la victime, « il n’a pu être sauvé parce qu’il y avait trop de courant ».

Des proches croient que le port de vêtements lors de la baignade a considérablement nui aux chances de M. Hamza de combattre le courant.