L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
24 mars 2016

Denis Chalifoux commence à en avoir plein son casque...

"Mme Lapointe les a embarqués dans un beau bateau"

La Régie entendra la cause, bien. Toute cette saga aura des conséquences sur les relations harmonieuses qui existaient entre nos deux MRC.
Denis Chalifoux
Denis Chalifoux
© Photo TC Media - Archives
La Régie entendra la cause, bien. Toute cette saga aura des conséquences sur les relations harmonieuses qui existaient entre nos deux MRC.

J'ai toujours compris la solidarité de mes collègues de la MRC des Pays-d'en-Haut envers l'une de leurs municipalités, soit Saint-Adolphe-d'Howard, dans leurs démarches afin de bonifier la tracé qu'Hydro-Québec proposait afin de sécuriser le réseau et assurer un service de qualité, soit dit en passant dans le sud de notre territoire, dont certaines municipalités de leur MRC.

Pelleter le problème

Là où le bât blesse, c'est cette même solidarité envers l'une de leurs municipalités quand celle-ci n'a d'autres solutions à proposer que de pelleter l'entièreté de son problème dans les municipalités de la MRC voisine, soit la MRC des Laurentides, car le scénario retenu par la municipalité de Saint-Adolphe-d'Howard et la MRC des Pays-d'en-Haut (le tracé no 3), c'est exactement cela.

Je considère ce geste comme un manque de respect total envers la MRC des Laurentides. C'est un geste égoïste qui manque de courtoisie élémentaire envers leurs collègues de Mont-Tremblant et Saint-Faustin-Lac-Carré ainsi que leurs résidents. Des lignes électriques, ce n'est pas très joli, avouons-le, mais c'est le choix que le Québec a fait il y a de cela 50 ans afin d'assurer sa sécurité énergétique.

La MRC des Laurentides est l'une des régions les plus touristiques du Québec avec sa station internationale de Mont-Tremblant. Élargir l'emprise existante, qui cicatrisera davantage le paysage de la route 117 et qui est la principale voie d'accès à cette station, ne semble pas préoccuper mes collègues du sud. Les expropriations prévues par ce scénario ne semblent pas les déranger non plus.

Au-delà des arbres, il y a des humains et l'enfouissement des fils proposé par la municipalité de Saint-Adolphe-d'Howard, ce n'est que de la poudre aux yeux quand on regarde les structures en aval et en amont de cette opération. La Régie tranchera le débat, bien, mais cette solidarité inconditionnelle de la MRC des Pays-d'en-Haut laissera des traces, des cicatrices et de mauvais souvenirs. Probablement, du moins je l'espère, que mes collègues du sud n'avaient pas prévu que cette histoire se rendrait jusque-là et plusieurs d'entre eux (pour bien les connaître) doivent regretter aujourd'hui cette situation, mais comme je l'ai déjà dit au préfet Charles Garnier, Mme Lapointe les a embarqués dans un beau bateau.

Je ne suis pas de nature rancunière, mais j'ai une très bonne mémoire. Mme Lapointe m'a toujours dit qu'elle ne voulait pas déplacer le problème chez nous. J'ignore si elle parlait de ma municipalité ou de ma MRC. Probablement parlait-elle de ma municipalité afin de protéger notre bon voisinage historique. Comme je suis un intuitif et que mon intuition m'a rarement trompé, je ne l'ai jamais cru. Encore une fois, celle-ci m'aura donné raison. La journée d'hier est une triste journée dans nos relations à venir. Plusieurs de mes collègues de ma MRC l'ont dans la gorge comme on dit.

Denis Chalifoux

 

Partager:

À ne pas manquer