L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
4 décembre 2017

Une toute nouvelle chronique de ski pour L'information du Nord

La Corée en février

Les Jeux olympiques d’hiver 2018 étant à nos portes, L’information du Nord a accepté d’ouvrir ses pages à l’entraîneur adjoint de l’équipe féminine de ski de bosses Coupe du Monde. Place maintenant à Vincent Sigouin de Sainte-Agathe-des-Monts.

Les entraîneurs de ski et rédacteurs de cette chronique, Vincent Sigouin et Michel Hamelin.
Les entraîneurs de ski et rédacteurs de cette chronique, Vincent Sigouin et Michel Hamelin.
© Photo gracieuseté

Bonjour à tous les lecteurs et lectrices de L’information du nord, c’est avec un grand plaisir que moi, Vincent Sigouin, et mon collègue et ami Michel Hamelin de Val-Morin, entraineur-chef, vous invitons à nous rejoindre chaque semaine d’ici aux Jeux Olympiques (JO) de Corée du Sud avec notre équipe, dignement représentée par les sœurs Maxime, Chloé et Justine Dufour-Lapointe, Andi Naude de la Colombie-Britannique, Audrey Robichaud et Alex-Anne Gagnon.

La communauté agathoise et laurentienne m’a généreusement soutenue alors que j’étais moi-même athlète de 1996 à 2008. J’ai ensuite poursuivi des études en physiothérapie tout en maintenant un pied dans le sport comme entraineur. Voici une opportunité pour moi de vous donner un accès privilégié à ce que vous m’avez permis d’accomplir.

Avec la collaboration de Michel qui a notamment guidé Alexandre Bilodeau à sa deuxième médaille d’or olympique à Sotchi en plus de développer des athlètes sur l’équipe nationale depuis plusieurs années, nous vous confierons du contenu exclusif sur nos déplacements, notre préparation et notre expérience vers la Corée. D’ici aux JO, c’est 7 départs de coupe du monde dans 4 pays différents (Finlande, Chine, Canada, États-Unis) qui nous attend. Cet itinéraire nous mènera jusqu’à la Coupe du monde de Mont-Tremblant (20 janvier 2018), qui représentera le dernier arrêt avant les JO en février prochain. Mont-Tremblant marquera également la fin de la période de sélection pour l’équipe olympique.

En Finlande

Michel et moi nous démenons corps et âme depuis 2014 pour optimiser le talent de nos athlètes canadiennes en ski de bosses afin d’offrir les meilleures performances possibles sur la scène internationale. Que dire de nos familles et spécialement nos conjointes qui nous permettent de suivre ce rythme de vie. Nous sommes tout juste arrivée à Ruka en Finlande en prévision du premier évènement qui se tiendra le 9 décembre. Notre compétition se tiendra sous les lumières puisque dans cette région nordique de la Finlande, l’ensoleillement se fait très rare avec moins de 5h de timide clarté à ce temps-ci de l’année, en raison de sa position très rapprochée du pôle nord. C’est une région qui est très froide et très venteuse, surtout au sommet de la piste de bosses, ce qui rend la tâche difficile pour les athlètes lors de l’exécution de leur premier saut en haut de parcours.

Nos athlètes canadiennes apprécient cette piste et il s’agit chaque année du premier rendez-vous du circuit de Coupe du monde. L’équipe attaquera quatre jours d’entrainement non-officielle avant d’entamer l’horaire officiel de la compétition qui compte deux jours d’entrainement et un jour de course (7-8-9 décembre).

Au moment d’écrire ces lignes, nous venons de compléter notre premier entrainement. La piste est fidèle à son habitude, 28 degrés d’inclinaison constante sur une longueur de 210 m. La première journée sert surtout d’acclimatation suite à une très longue journée de voyagement. Les filles s’adaptent à la piste et la neige, exécutent des sauts simples, analysent les bosses et la piste qui sera leur terrain de jeu pour les jours à venir.

Pendant ce temps au Canada…

Parallèlement à la course de Ruka se déroulera une compétition de niveau national en Colombie-Britannique: il s’agit de la sélection canadienne. Cette course réunit tous les talents canadiens provenant des équipes régionales, provinciales et de l’équipe Canadienne NextGen. Nous tenons à souligner la présence de Valérie Gilbert, athlète de Saint-Adèle qui fait partie de l’équipe Nationale NextGen. Elle nous a démontré une belle progression au cours de dernières années. Michel et moi travaillons conjointement avec son entraineur primaire Guillaume Turgeon durant l’été pour développer les habiletés et le talent de Valérie. Elle est une fière ambassadrice de notre région et vous aurez la chance de la voir lors de l’arrêt de la Coupe du monde se tenant au mont Tremblant.

Voilà, la table est mise pour un début de saison enlevant et une course de tous les instants vers les JO. Je vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour moins de blabla sur nous et plus d’aventure!

Partager: