L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
13 juin 2018

Premier saut en parachute

Nathalie et Johanne ont réalisé un rêve!

Elles l’ont fait! Nathalie Chalifoux et Johanne Faucher, deux membres du personnel de « L’Information du Nord » ont goûté à la griserie d’un premier saut à vie en tandem au Centre de parachutisme Adrénaline de Saint-Jérôme, ce samedi 9 juin.

René-Pierre Beaudry , journaliste

De gauche à droite, l’instructeur Cassy (Langlois), Johanne Faucher et Nathalie Chalifoux après leur atterrissage en douceur. Absent de la photo, l’instructeur Greg (Gregory Perrimond).
De gauche à droite, l’instructeur Cassy (Langlois), Johanne Faucher et Nathalie Chalifoux après leur atterrissage en douceur. Absent de la photo, l’instructeur Greg (Gregory Perrimond).
© Photo Information du Nord - René-Pierre Beaudry

A chaque année à ce centre jérômien, environ 4 500 hommes, femmes et adolescents – soit 45% des 10 000 néophytes à travers tout le réseau Adrénaline à Gatineau, Saint-Jérôme, Victoriaville et Trois-Rivières - tenteront l’expérience d’un saut de parachute en tandem, estime Frédéric Baillargeon, gestionnaire des opérations. « Grosso modo, on prévoit que 16 à 20% de ces personnes reviendront pour un deuxième tandem ou pour poursuivre leur formation en parachutisme », a-t-il ajouté.

Une expérience unique

« Il n’y a pas de mot pour décrire le moment où tu te jettes dans le vide! » a noté sur sa page Facebook Nathalie Chalifoux, conseillère en solutions médias. « Nous avons juste une vie à vivre. Vivons-la pleinement. »

Coordonnatrice aux ventes, Johanne Faucher a quant à elle dit ne pas avoir eu peur pendant la montée en altitude de l’avion, un Grand Caravan C 208 pouvant transporter jusqu’à 16 parachutistes.  « Nos instructeurs Gregory « Greg » Perrimond (3 400 sauts) et Cassy Langlois (5 000 sauts) ont profité de l’ascension pour faire quelques blagues pour détendre l’atmosphère et nous rappeler leurs directives données avant le décollage », a-t-elle confié. « L’altimètre à mon poignet indiquait 8 000 pieds (2 440 mètres) quand nous avons sauté. »

L’instructeur « Greg » s’est montré généreux – et amusant - dans ses instructions à nos deux apprenti(e)s. « Après 3 000 pieds de chute libre, nous (son collègue Cassy a fait de même NDLR) avons ouvert le parachute à 5000 pieds pour permettre à Nathalie (et Johanne) de prendre les manettes et effectuer des 360 degrés pendant la descente. Elles ont adoré ça! »

Renseignements: parachuteadrenaline.com/

Galerie de photos

    DSC_0328.JPG
  • 1/10
  • DSC_0336.JPG
  • 2/10
  • DSC_0341.jpg
  • 3/10
  • DSC_0344.JPG
  • 4/10
  • DSC_0350.JPG
  • 5/10
  • G0012275.JPG
  • 6/10
  • g0058942.jpg
  • 7/10
  • ACT-parachutisme photo de Une.jpeg
  • 8/10
  • DSC_0381.JPG
  • 9/10
  • DSC_0387.JPG
  • 10/10
Partager:

René-Pierre Beaudry , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer