« Mes études passent avant le patinage artistique » - Laurie Sherman

Elle s’en va aux Jeux du Québec à Alma


Publié le 15 février 2017

À 17 ans et à sa première et dernière chance de participer aux Jeux du Québec dans sa discipline, Laurie Sherman, du CPA de Sainte-Agathe, entend profiter au maximum de cette merveilleuse expérience.

©Photo Gracieuseté - PETE.L PHOTOGRAPH

Laurie adore le patinage artistique, sport qu’elle pratique assidûment depuis l’âge de 8 ans. Mais sa discipline n’est pas le but ultime de sa vie.

©Photo Gracieuseté

Laurie Sherman, du Club de patinage artistique de Sainte-Agathe, s’apprête à vivre une belle aventure. Du 24 au 28 février, elle représentera la région des Laurentides dans sa discipline (catégorie Novice) à la 52e finale des Jeux du Québec, à Alma.

L’adolescente qui  est issue du programme « PP » (Patinage Plus) de Sainte-Agathe patine depuis l’âge de 8 ans et est entraînée par Caroline Rioux. Elle étudie en Secondaire 5 à l’école Saint-Gabriel (Sainte-Thérèse). Dans ses moments libres, Laurie travaille comme aide-serveuse (busgirl) dans un casse-croûte de Piedmont.

« À cause de mes 17 ans, j’en serai à mes premiers et derniers Jeux du Québec », explique Laurie qui aura 19 ans – qui sera donc trop âgée - aux prochains Jeux du Québec d’hiver de 2019. « J’aurais pu participer aux Jeux de 2015 (à Drummondville), mais j’ai subi une opération pour une appendicite un mois avant ces compétitions. J’ai manqué de temps pour m’entraîner en vue de me qualifier. »

Laurie entend profiter au maximum de cette expérience unique dont elle a entendu tellement de bien : départ en autobus le 24 février, arrivée à Alma où elle sera logée dans une classe d’école pendant son séjour.

« Il y a plein d’activités prévues au Village des athlètes », continue-t-elle. « On peut aussi se promener pour aller voir d’autres sports. Tout est organisé pour avoir du fun. J’ai hâte de vivre ça! »

Érik Guay n'a jamais baissé les bras

Une fois de retour d’Alma, Laurie Sherman entend continuer de pratiquer son sport préféré – notamment aux championnats régionaux et canadiens - « mais ce n’est pas ma priorité », insiste-t-elle. » Ce qui me préoccupe le plus à ce stade-ci (de ma vie), ce sont mes études. J’aime les sciences-maths et ultimement, une carrière en médecine m’intéresserait beaucoup. Mais les études dans ce domaine ne sont pas faciles… »

Au sein du CPA de Sainte-Agathe, Laurie est évidemment une des Seniors chez les patineuses. Les plus jeunes la regardent patiner avec de grands yeux.

« Quel conseil je leur donnerais si elles me le demandaient? Simple : ne jamais baisser les bras, même quand ça ne va pas à son goût » termine-t-elle. « Dans le patinage, rien n’est acquis. Comme dans à peu près dans tous les autres sports, personne n’est à l’abri d’une contre-performance. Il faut tenir bon, continuer de s’entraîner et tu finiras bien un jour par l’avoir, la twist, le truc technique qui te manque pour réussir ta routine. »

Érik Guay, skieur de Mont-Tremblant, donne raison à la sage Laurie. Après de sérieuses interventions chirurgicales aux genoux, n’a-t-il pas remporté à 35 ans - un âge considéré comme avancé dans cette discipline - le championnat mondial  de Super G, le 8 février,  en plus d'une médaille d'argent en descente. le  12 février, à Saint-Moritz ?